National Park to Taumarunui, New Zealand

Distance: 114 miles
Time on bike: 3 hours

As expected the weather isn’t so great this morning. We keep ourselves busy and wonder whether to make a move or stay put. The place we’re staying in is quite nice, but we feel a bit isolated and have itchy feet to get moving. When the weather shows signs of improving at midday we quickly get packed and head off at 12.30 pm.

We ride up to the information centre in National Park, but again get a bit put off the walk we’d planned to do by the DOC staff who seem to think we’re in the middle of the Himalayas. After a quick look around the information centre we ride up to the nearby ski resort, which is quite busy for some reason. We have a quick picnic on a bench, but there’s not much of a view because we’re pretty much in the clouds.

We then ride to the town of Taumarunui as this is the place that most of the kayak hire companies are based and we’re really keen to do a three night trip down the river. We try at the tourist information centre, but all the operators they call say they’re no longer hiring kayaks because it’s too dangerous on the river. A bit disheartened we look for somewhere to stay for the night and take a cabin at a camping site on the outskirts of town. Again we try our luck with some contacts of theirs to hire a kayak, but after a few calls it becomes clear that again DOC have interfered and all the kayak companies have been told to stop hiring kayaks as the river water is too cold at this time of year.

We get a recommendation from the managers of the camp site to go and see a place about twenty minutes ride away where there are loads of glow worms which inhabit a railway cutting down to a river. It’s pitch black walking along and like looking at the stars.

On the way back to the campsite we grab a takeaway and have an early night watching District 9 on the laptop; keeping our fingers crossed that the weather improves tomorrow.

Jour 413 – Dimanche 5 Juin 2011. De National Park à Taumarunui, Nouvelle-Zélande.

Distance: 182 km– Temps à moto: 3 heures

Il fait encore bien mauvais dehors ce matin. On hésite un peu à passer la journée ici, au chaud et au sec, ou d’aller voir ailleurs si le temps y est aussi mauvais. On passe la matinée a vérifier la météo sur internet et écrire notre journal, et ver midi comme il y a une éclaircie, on décide de reprendre la route. On commence par aller jeter un œil au domaine skiable un peu plus haut. Il y a un centre d’informations ou on va voir ce qu’il y a a faire dans le coin. C’est un coin volcanique et les pistes de ski sont sur les côtés des volcans, c’est assez impressionnant de voir qu’il y a eu une éruption ici dans les années 90. Il est possible de faire de la marche dans le coin, mais comme il fait vraiment moche on décide de ne pas en faire. On va voir les pistes de ski, il n’y a pas encore de neige, mais on voit les remonte pentes. Le terraine est vraiment impressionnant, nous sommes entourés de roches volcaniques et il y a très peu de végétation.

On y pique-nique, mais comme il fait froid on ne traine pas trop avant de reprendre la route. On prend la direction de Taupo, puis au debut du la on tourne vers l’Ouest en direction de Taumarunui. On voit vraiment des formes des montagnes du coin que c’est une région volcanique, elles sont toutes coniques et pointues. On passe aussi dans un coin ou il y a pas mal de sources d’eau chaude, et on se rend compte que la fumée qu’on voit dans les forêts est en fait de la vapeur, c’est vraiment impressionnant. On va au village de Taumarunui où il y a des gens qui louent d’habitude des kayaks, mais le département de Conservation, qui surveille les conditions météo et conseille toutes les organisations d’activités touristiques a en fait envoyé a tout le monde un message disant qu’il n’est plus autorisé de louer de kayaks comme la rivière est trop froide, et donc trop dangereuse. C’est surtout par-ce-que le parcours qu’on voulait faire est très isolé, il n’y a aucun accès par la route et si on tombe à l’eau il peut être difficile de remonter dans les kayaks.

On est un peu déçus, mais bon, c’est pour nous protéger qu’il n’est pas possible d’aller dans la rivière.

On va nous installer dans une cabine au camping, puis on va faire un petit tour de nuit pour aller voir des vers luisants sur une route entre deux falaises. C’est impressionnant de voir autant de vers, on y reste un bon moment à les observer, c’est comme regarder les étoiles, sauf que là on sent que les petites lumières sont vraiment toutes proches.