Kaikoura to Wellington, New Zealand

Distance: 103 miles
Time on bike: 2.5 hours

It is our last day on the South Island of New Zealand, but as we need to be at Picton at 12.45 pm for the ferry final check-in, which is a two hour drive away, we don’t really have time to do more the just get there. Before leaving we give the chains a good oil and clean and Carl chucks his £12 trainers, purchased on arrival in Auckland but only lasted a few weeks before falling apart.

The weather today is a bit more cloudy, but they’re high clouds and there’s no rain, so we’re quite happy with that. The road from Kaikoura to Picton follows the coast closely, and it’s a beautiful coast so we just take it easy and enjoy the scenery. Just after Blenheim, the road goes more inland and we drive through the vineyards.

We arrive about half an hour early to the ferry terminal and go past a little museum which is on the wharf and has something that looks very interesting: the Edwin Fox tall ship. The Edwin Fox is the most diverse existing historic sailing ship in the world, having been to more places and done more things in world trade than any other sailing ship. It’s the ninth oldest ship in the world and holds the rather prestigious title of being the oldest merchant ship in the world. We would have loved to have had a closer look, but sadly this probably would have cut it too fine to catch the ferry, so we have a good look at what we can from outside and head to the check-in area.

We secure the bikes and get ourselves a seat with a view in the ferry and after a spot of lunch, we spend most of the crossing updating our expenses which we are really behind on, and we manage to book ourselves a little studio in the centre of Wellington for two nights using Sue’s dongle. We manage to get up to date before the battery of the computer dies on us.

We arrive in Wellington just after sunset and head straight to our little studio and after a cup of tea we head out to get a take-away to take back to our room and we have an easy evening, reading up about things to see in Wellington tomorrow.

Jour 409 – Mercredi 1 Juin 2011. De Kaikoura à Wellington, Nouvelle-Zélande.

Distance: 164 km– Temps à moto: 2.5 heures

C’est notre dernier jour sur l’Ile du Sud de la Nouvelle-Zélande, mais comme on doit être a Picton à 12h45, et qu’il  a 2 heures de route pour y arriver, ça ne nous laisse pas beaucoup de temps pour faire autre chose que d’y aller directement.

Il y a un peu plus de nuages aujourd’hui, mais ce sont des nuages hauts et nous sommes contents qu’il ne pleuve pas. On longe la cote vers le Nord, et c’est une cote vraiment belle, on prend notre temps et on en profite bien. Juste après Blenheim, nous entrons dans la région de production de vin, et nous sommes entourés de vignes.

Nous arrivons a Picton avec juste une demi-heure d’avance et on passe devant un musée qui a l’air intéressant, c’est le Musée Edwin Fox ou il y a le bateau ‘Edwin Fox’. C’est un navire qui a un histoire très diverse et qui a apparemment été dans plus de ports, et a participé a toutes sortes de transports. On aperçoit le bateau du quai, il a l’air en bien mauvais état, et nous aimerions bien entrer dans le musée pour le voir, mais avec seulement une demi-heure avant l’heure limite d’embarquement sur le ferry on n’ose pas risque de le rater.

On embarque sur le ferry et on attache rapidement nos motos, puis on va chercher un siège confortable. On profite de la connexion internet pour réserver un studio pour deux nuits à Wellington, puis on passe un bon moment à mettre nos dépenses à jour sur l’ordinateur. Nous sommes presque à jour quand les piles sont à plat, et sans conter la dernière semaine, nous en sommes toujours à une moyenne de moins de 50 euros par personne par jour, ce qui est bien en dessous du maximum de 60 euros par personne par jour qu’on avait prévu.

On arrive à Wellington juste après le coucher de soleil et on va directement au studio qu’on a réservé sur internet, c’est un studio super au centre-ville et on a des places de parking juste à côté, ce qui nous arrange vraiment. Le temps de nous réchauffer avec une tasse de thé et on sort chercher un plat à emporter dans un restaurant chinois du coin et on le mange dans le studio en lisant les informations qu’on a pour décider ce qu’oin va aller voir dans la ville le lendemain.