Kaikoura, New Zealand

Distance: 0 miles
Time on bike: 0 hours

Today is another nice day. As we get up and check what to do over the next couple of weeks, we decide to book our ferry back to the North Island for the next day and spend the rest of our time in New Zealand on the North Island. Carl spots in the guide book a place where we can kayak along a river for four to five days along NZ’s longest navigable river, which sounds like fun.

We then head out to the tourist information but we still haven’t decided how we’ll try and spot the whales which lie off the coast as there’s a choice of boat, plane or helicopter. The plane is not much more expensive then the boat, but only lasts 30 minutes, and for the helicopter you need 3 people minimum. The boat is a four hour trip, so represents quite good value for money.

We hesitate a bit in the information centre, but when we hear a couple who are trying to book the helicopter, we decide to go for that; it looks like we’ll get a much more impressive view of the whales, if we do see them. Even if we don’t see them it’s a lovely area to go for a helicopter flight.

As we get booked up we just have time to walk up to where the helicopter leaves, and after getting the safety briefing and a bit of a chat about what we might have a chance to spot we’re off. Béné has the front seat and Carl sits at the back window seat. We take off and fly over the peninsula straight over the area of interest where the ground goes from sea level on the land to over 1,300 meters deep within 500 meters of the coast, and where the whales come up to breathe after feeding at depth. This area is great for whale spotting due to an underwater trench which funnels nutrients and sea food into a pinch point which makes for good eating for the whales.

As we approach we hear on the radio that there is already a whale up at the surface near the boat so we go straight over them and spot two huge sperm whales. We see them very clearly and the helicopter circles over giving us all a great chance to see the impressive animals. Interestingly, the sperm whale has the largest brain of any creature on earth.

We see their breathing as they create a jet of sea water above their heads. The pilot spots the characteristic last few breaths as they prepare to go under and we manage to get some great views of the tails coming out of the water. We then see a third whale further out to sea and as we head further up the coast the pilot spots a school of dolphins passing by. We fly over them and it’s all like being in the middle of a wildlife documentary as there are about 500 dolphins in the pod and we fly along above them as they cruise through the clear water. It’s an amazing sight and is a real bonus.

We then go and land on one of the nearby hills and swap seats so that the other couple can go in front and after taking a few pictures we head back. It was nice to hear over the radio that all the companies that work here, the boat company, the plane and the helicopter company work together on the radio and contact each other when they see something. When they see a whale, they record GPS location and know that when it goes down, it is likely to be back up to breathe for 8 minutes, after spending 45 minutes at the bottom.

When we land we wander along the beach back to the village and grab some fish and chips for lunch. We then head back to our backpackers for a cup of tea before heading off for the walk along the coast of the peninsula.

We go past the harbour and the old whaling areas, and then we go past a seal colony and along the coast. It’s a really lovely walk, but as we left a little late we end up finishing the walk in the dark.

We get back to the backpackers for a drink and head off to the shops to buy dinner which we cook back in our little room.

Jour 408 – Mardi 31 Mai 2011. Kaikoura, Nouvelle-Zélande.

Distance: 0 km– Temps à moto: 0 heures

Il fait un temps superbe ce matin et on passe une bonne heure a décider ce qu’on va faire dans les prochains jours, il nous reste 15 jours avant de déposer nos motos a Auckland pour les mettre sur le cargo. On décide de rester une nuit de plus ici et de réserver notre ferry pour demain pour retourner sur l’Ile du Nord.

On a un jour entier à Kaikoura, on aimerai voir les baleines, et faire une marche sur la côte. On va a l’office du tourisme pour voir ce qu’on peut faire. On peut faire un tour en bateau, en petit avion ou en hélicoptère. Chaque tour nous mènerai aux baleines, mais le tour en avion ou en hélicoptère sont plus rapides et un peu plus chers. On aurai bien envie de faire le tour en hélicoptère, mais il faut un minimum de 3 personnes. On a de la chance, et un autre couple est la en même temps et voudrai faire pareil. On fini donc par décider de faire le tour en hélicoptère comme ça nous permettra aussi de faire la marche, et le tour en hélicoptère sera surement impressionnant et nous permettra de voir la baleine du ciel, ce qui nous permettra de la voir en entier.

Dans la région, il est possible de voir pas mal de sortes de baleines, mais celles qui sont dans le coin en ce moment sont des cachalots, une des plus grandes baleines du monde.

On à juste le temps d’aller à l’aire de décollage et c’est l’heure de partir. J’ai de la chance et je me retrouve sur le siège du copilote, Carl est derrière avec le couple. On décolle et on passe au-dessus de la péninsule, directement vers l’endroit où sont les baleines, une partie qui est très profonde, plus de 1300 mètres, où les baleines viennent se nourrir car elles y trouvent des seiches géantes dont elles mangent plus d’une tonne par jours. Les tours organisés arrivent à prévoir l’heure à laquelle les baleines viennent à la surface car elles y viennent respirer toutes les 45 minutes, pendant 8 minutes. Ça nous semble presque trop facile. On voit d’abord le bateau qui est sur place et il est tout près de deux baleines, ce sont des cachalots. On les voit très bien du ciel, et on voit leur jet d’eau régulier à chacune de leur expiration. Elles sont énormes, et l’hélico prend bien le temps de tourner au-dessus de ces deux superbes animaux pour qu’on puisse bien les observer, et il y reste jusqu’à ce qu’elles prennent leur dernier souffle avant de redescendre se nourrir dans les profondeurs. On arrive à nous imaginer leur taille en les comparants au bateau et a un phoque qui est aussi à la surface. On va ensuite un peu plus loin et on survole un groupe de dauphins, le pilote nous dit qu’ils sont environs 500 ! C’est vraiment impressionnant, et ils bougent à une vitesse incroyable. On passe ensuite au-dessus d’un autre cachalot qui ne reste pas longtemps avant de redescendre se nourrir, comme les deux autres.

Dans les casques de l’hélico on entend les communications radios du pilote avec les bateaux et l’avion, ils se donnent les coordonnées de position des baleines et dauphins c’est agréable d’entendre que ces compagnies qui sont un peu en compétition arrivent à travailler ensemble.

On va ensuite atterrir sur une colline un peu plus loin ou on prend quelques photos et on change de sièges et une personne de l’autre couple passe devant alors que je vais derrière au milieu. On retourne ensuite au village, contents de notre expérience.

Le temps d’un ‘fish and chips’ et de boire une tasse de thé a notre hôtel et on va faire la marche sur la côte. On passe une colonie de phoques qui se dore la pilule au soleil. On passe l’endroit où les chasseurs de baleines observaient l’horizon pour la chasse, mais on n’en voit pas, ça nous semble impossible, mais a l’époque de la chasse il y avait surement plus de baleines !

On est partis un peu tard et on fini la marche de nuit, mais heureusement l’appareil photo a Carl a une lampe qui nous permet d’avancer. Quand on est de retours a Kaikoura, on passe au supermarché faire des courses pour cuisiner ce soir  on fête notre dernière soirée sur l’Ile du Sud de Nouvelle-Zélande avec une petite bouteille de vin.