Springfield to Reefton, New Zealand

Distance: 148 miles
Time on bike: 3.5 hours

It’s a beautiful day but is absolutely freezing outside. There’s a thick frost on the bikes and we leave it until 10.30 am before leaving the youth hostel to give any frost or ice on the road a chance to thaw.

The repair we carried out last night to Béné’s bike should mean the frame stays together and we get on our way towards Arthur’s Pass. The air is still freezing when we set off and we manage to cope with the help of the heated jackets and the heated grips on full. When Carl uses the camera to take a few photos, the fingers on his left hand quickly get frozen and it’s difficult to get them to warm up.

We’re in luck as there’s a car park nearby with a circular walk to see some limestone cliff formations, caused when the nearby mountains were formed and pushed up the surrounding earth. When we stop we see an interesting feature on the ground where water has formed grass like shoots as it’s frozen and even lifted earth and small stones into the air.

The walk is pleasant and we’re warmed up a bit when we set off again. We then make progress up Arthur’s Pass, named after the chap that first discovered the route from East to West. It’s very picturesque and we stop off at the visitors centre to learn more about the road and why it was created. We also go into a little chapel nearby as the guidebook tells us there’s a pleasant surprise inside, which there was.

After the visitors centre we only ride a few minutes to the car park for the Devils Punchbowl Falls which was a pleasant walk to a viewing platform. Unfortunately we can’t get too close to the falls, not that we’d have considered a swim as the air is freezing cold today.

We then crack on up the pass and stop at the top to see a viewing area of the viaduct that was constructed to ease passage through the very unstable area. By chance, there’s a Kea bird sat next to us and we’re glad to have seen one so close, especially as there are apparently less than 5,000 in existence.

We’re not making much progress it seems, but once we’re over the pass we manage to crack some miles. We aim for the town of Reefton which takes us along the road past Waiuta, where we stayed on our way down the west coast some weeks ago.

We arrive in Reefton at about 4.30 pm and get checked into a place called the Old Nurse’s Home Accommodation, which is a charming building. It’s far too cold to pitch a tent, or at least that’s what Béné insists. It’s lovely and homely and we cook a lovely dinner with the two pies we bought yesterday in Sheffield.

An interesting fact about Reefton is that in 1888 it was the first town in New Zealand to be lit by electricity using the brewery steam engine connected to an electrical generator. This began with providing lighting to the local bars, and then became the first town in the Southern Hemisphere to have a public supply of electricity when they connected 130 lamps to the generator at the charge of £1 each and electricity was provided to Reefton’s citizens at the charge of £3 per light per year whether or not it was switched on.

It’s steeped in gold mining history and we’ll see if there’s an interesting museum in the area in the morning to learn more; at Béné’s request of course. In the late evening, Carl stays up to watch the Monaco GP, which by luck is on the telly.

Jour 406 – Dimanche 29 Mai 2011. De Springfield à Reefton, Nouvelle-Zélande.

Distance: 237 km– Temps à moto: 3.5 heures

Il a gelé cette nuit, et le ciel est bien bleu, une fois de plus on a un peu de mal à nous tirer d’un lit confortable et chaud, et on ne prend la route que vers 10h30, ça permet aussi de laisser le soleil réchauffer la route et on espère ne pas trouver de gel sur la route.

On prend la direction du col d’Arthur, l’air est encore bien froid et on branche rapidement nos vestes chauffantes, et quand Carl utilise son appareil photo en route il a tellement froid aux mains qu’on décide de nous arrêter pour les photos, il fait bien trop froid ce matin.

On trouve rapidement un parking avec de belles vues sur la vallée et on y fait une pause, le coin est vraiment joli et il y a plein de rochers de toutes formes dans le coin. Quand on s’arrête on trouve une drôle de sorte de gel sur le sol, c’est comme de l’herbe en verre, comme si en gelant, la terre avait fait sortir des cheveux de glace qui en poussant arrivent même à soulever un peu de terre et de petits cailloux, c’est vraiment une sorte de gel étrange. On suit un petit sentier circulaire pour aller voir les rochers d’un peu plus près, et si il ne faisait pas aussi froid on serait peut être allé voir les caves où la rivière passe, il est possible d’y passer à pieds. Ça aurait pût être intéressant, mais l’idée de nous retrouver les pieds dans l’eau gelée ne nous branche pas trop ce matin.

On continue sur la route du col et on s’arrête au centre d’information où on regarde un petit film qui nous explique que la route a été construite pour la ruée vers l’or, mais qu’elle n’a pas été utilisée autant qu’ils n’espéraient comme la ruée vers l’or s’est terminée bien trop rapidement.

Nous allons ensuite faire une petite visite dans chapelle où nous avons lu qu’il y a une surprise, et on y trouve la belle surprise que notre photo vous montre. Après ça on va un peu plus haut pour faire une petite marche vers les chutes ‘the devil’s punchbowl’. On a vraiment froid quand on commence la marche, mais comme la marche consiste principalement d’un escalier qui monte, on se réchauffe vite.

Après un petit pique-nique au bord de la rivière, on reprend la route, on n’a pas trop avancé aujourd’hui comme on a déjà fait pas mal d’arrêts, mais cet après-midi on avance un peu plus vite. On fait une petite pause pour quelques photos du viaduc et d’un Kea, le perroquet alpin qui n’est pas farouche du tout et semble intéressé par les touristes, puis on redescend dans la vallée vers la côte Ouest. On espérait passer le col suivant en direction du Nord-Est, mais il est un peu tard, et il fait vraiment froid, on décide donc de nous arrêter avant à la ville de Reefton qui est juste un peu plus haut que la ville de Waiuta où on était resté camper il y a quelques semaines quand on descendait vers la côte Ouest.

On arrive à Reefton à 4h30 et on prend une chambre au ‘Old Nurse’s Home’ l’ancienne infirmerie qui est maintenant une auberge. Il fait bien trop froid pour camper, et puis c’est bien plus confortable. Il n’y a que quelques gars qui restent dans l’auberge et l’ambiance est agréable et calme. On réchauffe les tourtes à l’agneau qu’on avait acheté la veille et on les mange avec quelques légumes, puis on passe la soirée a discuter avec les autres gars et à écrire notre journal.

On reste debout un peu plus tard que d’habitude car la course de Formule 1 de Monaco est à la télé ce soir. C’est la course de Formule 1 préférée de Carl, il est donc content de veiller un peu plus tard que d’habitude pour pouvoir la suivre.

Dans l’auberge on trouve quelques détails sur la ville et on apprend que Reefton fut la première ville de l’hémisphère Sud à avoir l’électricité offerte au public. Un des gars qui reste à l’auberge nous dit que le musée du village vaut le détour, on y ira donc demain matin.