Colac Bay to Waikawa, New Zealand

Distance: 139 miles
Time on bike: 4 hours

The good news is that we have blue skies again this morning, so we have a quick breakfast and get packed away. We need to give Béné’s bike a bump start as her battery got flattened yesterday from over-abuse of the heated jacket and heated grips. There are no problems getting it going however with a little push down the road. Who needs a kick start?

We start with a little ride to see the local surfing beach and then get on our way to Invercargill. This was the home of Bert Munro who was probably best known as the creator of a motorcycle known as the World’s Fastest Indian. He was an incredibly inventive man and the museum has some displays of the replica bikes used in the film which documented some of his achievements to build and rebuild his bikes to go as fast as possible. Born in 1899, in 1962 he set the World Land Speed Record at Bonneville achieving 179 mph. Bert returned five years later and managed to get his ‘Munro Special’ up to 190 mph, the fastest ever official speed recorded by an Indian motorcycle. A true legend.

Also at the museum is a collection of Tuatara, which is from a family of reptiles that became extinct at the same time as the dinosaurs. The Tuatara managed to survive here in New Zealand and looks like a relic of a time long, long ago. Quite interesting to see.

On the way out of Invercargill we stop off at the Eastern Cemetery and see the grave of the legend Bert Munro. Carl gives his bike a little rev and a sprightly take off out of the cemetery. It’s what Bert would have wanted to hear.

Back on the move we head for the town of Bluff which is not as charming as we thought it might be.  The town is renowned for its oysters, but it looks pretty industrial and the landscape is dominated by an aluminium smelting plant and takes away any charm.

After seeing the obligatory signpost marker stating it’s 18,958 km to London, we then pop to the ferry terminal to suss out whether it’s worth going across to see Stewart Island. It’s somewhere we had wanted to go, but we’re told the weather forecast for the next few days is bad with very strong winds and we’re not that keen on getting wet whilst walking again. More particularly, we really can’t be bothered about throwing ourselves at the sand flies again.

After a picnic by the sea we head up to see the view point above Bluff and then get on our way to continue along the south coast and enjoy the good weather this afternoon. The next place we stop is Waipapa Point and take a walk to see the nearby lighthouse. We spend a while near the beach observing the sea lions tussling on the beach. We can get quite close and they’re really impressive. It feels like we’re in the middle of a wildlife documentary.

We then head to Slope Point which is the most southern point of the South Island and marks the furthest point from home that we’ll get with the motorbikes. We stop there for a few minutes and let it sink in just how far we’ve been able to get. From this point on, we are now on our way back home and we’re both a bit sad that we’ve run out of Earth in this direction.

As it’s now getting towards dusk we head to the town of Waikawa where we hope to find a cheap cabin for the night, but the only options are two self-contained lodges, so we get a nice little studio for the night with a great view of the sea.

We’ve been told that the weather forecast is not good for the next few days, with gale force winds and snow expected for the area of the country we’re in. We’re just hopeful it will still be ok to ride through, or otherwise we’ll just need to find somewhere nice to plonk ourselves until it clears.

Jour 391 – Samedi 14 Mai 2011. De Colac Bay à Waikawa, Nouvelle-Zélande.

Distance: 222 km– Temps à moto: 4 heures

On est contents de voir dès notre réveil qu’il fait beau ce matin, le ciel est bleu et sans un nuage. On déjeune et on range nos affaires, puis avant de partir il nous faut pousser ma moto dans une petite pente pour la faire démarrer car je l’aie vidée la veille en utilisant trop ma veste chauffante. Ma moto démarre sans trop de problème et on reprend la route.

On longe la plage de Colac Bay qui est réputée pour ses bonnes vagues pour faire du surf, puis on prend la direction de Invercargill. C’est la ville d’où était l’Indien le plus rapide du monde : Burt Munroe. Un film a été fait a son honeur, il modifiait ses motos pour les faire aller plus vite et des models de ses motos sont dans le musée de la ville. Né en 1899, en 1962 il a battu le record du monde de vitesse sur terre en faisant du 286 km/h, il a ensuite battu son propre record en allant à 304 km/h, la vitesse la plus rapide faite par une moto ‘Indian’, et il est une vraie légende dans le monde de la moto.

Le musée régional a aussi une collection de photos de rugby, en preparation du championat du monde de cette année et des vivariums ou ils ont des Tuataras, une sorte de reptile de la même famille que les dinosaures qui a survécu et exise encore en Nouvelle-Zélande.

En sortant de la ville on passe aussi voir la tombe du Burt Munroe car Terry nous avait dit d’aller la voir.

On prend ensuite la direction de Bluff, la ville renommée pour ses huitres, mais la ville n’est pas aussi plaisante qu’on espérait : le paysage est dominé par une fonderie d’Aluminium. On passe voir la partie obligatoire ou il y a un panneau qui donne les distances pour de nombreux endroits dans le monde, entre autre la distance pour Londres qui est de 18958 km.

On passe au bureau d’information car on hésite a prendre le ferry pour aller a l’Ile de Stewart. C’est une Ile qui est pleine d’oiseaux et où il y a de belles marches, mais comme la météo est assez mauvaise pour les prochains jours et qu’on vient juste de sécher, ça ne nous branche pas trop. On décide que c’est un endroit qu’on pourra visiter si on revient un jour ici.

On pique-nique sur la cote puis on va voir le point de vue du haut de la colline de Bluff d’où il y a une belle vue sur l’Ile et sur les alentours, puis on décide d’aller a Waipapa Point pour aller voir le phare. Il y a un panneau d’information sur les lions de mer qu’il est parfois possible de voir sur la plage et on est bien surpris quand on va faire un tour sur la plage d’en voir 5 ou 6. Ils sont impressionnants, et pas du tout dérangés par notre présence. On passe un bon moment a les regarder et prendre des photos, ils sont vraiment superbes !

On va ensuite à Slope point, qui est le point le plus au Sud de l’ile. On s’y arrête un moment car c’est le point le plus lointain ou on aurai pu emmener nos motos, c’est incroyable qu’on soit arrivés si loin, et on est presque triste de nous rendre compte qu’à partir de maintenant nous somme sur notre chemin de retours… On est aussi contents car ça veut aussi dire que dans peu de temps nous serons de retours en Europe et nous reverrons nos familles et amis.

Il va bientôt faire nuit et le village le plus proche est Waikawa, on espère y trouver un camping, mais il n’y a que des appartements à louer, comme il est tard on se fait un petit plaisir et on prend un petit studio, il y a une jolie vue sur la mer et on est bien au chaud. La météo n’est vraiment pas bonne pour les prochains jours, mais on espère que comme pour les derniers jours, on va se réveiller et voir que la météo n’était pas juste et qu’il fait beau. On verra bien, et si il fait vraiment moche on peut toujours rester ici 2 ou 3 nuits !