Auckland, New Zealand

Distance: 0 miles
Time on bike: 0 hours

Well, it would appear that we’ve gone actively searching for naff weather as it’s a bit grim outside when we get up. For the first time we have a little bit of jet lag as we’ve jumped forwards three hours from Queensland time, but still manage to get up and about just before 9 am.

It’s both amazing and a bit sad that we’re now in New Zealand, which is ‘supposed’ to be our final destination on our motorbike ride around the world from England. It’s somewhere we’ve both wanted to come to for a long time, so it’s really great that we’ve made it here and plan to spend at least a couple of months getting to see the whole place before making our way back home.

The only thing we’re currently missing is our bikes, but they are supposed to arrive in port on Monday and we’ll then find out how soon we can get our hands on them. We have everything crossed that the process of getting them into the Country goes smoothly.

After breakfast we get to see a demonstration by Ollie on his drum kit before we head out to the local shopping centre where Carl manages to buy a new pair of trainers for £12 which will do the job. His last pair needed to be binned in Brisbane after they became a risk to public health and the repairs from Nepal finally let go.

After a wander around the shops we then go and see one of the local beaches, but as the weather is a bit overcast apparently the view isn’t quite what it should be. Not for the first time we get told that the weather is normally much better than this, but at least we’ll be in the Country for a while so it’ll have every opportunity to cheer up a bit.

We then pop into Auckland and Brian very kindly offers us the use of a car so at least we’ll be mobile if we need to be, until we can pick up the bikes. It’s the first time since last April that Carl is behind the wheel of a car, but it seems pretty easy and a bit more comfortable that the bike. We just need to be aware of a curious rule when turning into side roads, which we’re grateful Brian has warned us about.

Jour 342 – Samedi 26 Mars 2011. Auckland, Nouvelle-Zélande.

Distance: 0 km – Temps à moto: 0 heures

On a à nouveau rattrapé les nuages et il pleut, mais Brian nous dit qu’il est censé faire beau demain. On se lève vers 9 heures, on est content d’être enfin arrivés en Nouvelle-Zélande, c’est un endroit qu’on voulait visiter depuis tellement longtemps, c’est aussi une des raisons pour lesquelles on a fait ce grand voyage, et ça nous semblait tellement lointain depuis si longtemps.

On déjeune tous ensemble et on passe la matinée à discuter et avec Carl on passe un peu de temps sur l’ordinateur. On sera bientôt à jour sur internet. Carl et Brian sont contents de se revoir, ça fait longtemps qu’ils ne se sont pas vus.

On écoute aussi Ollie qui répète sur sa batterie, c’est un peu fort, mais il joue plutôt bien. On passe ensuite en ville faire quelques courses et Carl trouve de nouvelles baquettes, il a du jeter ses vieilles basquets en Australie comme elles étaient toutes décousues et décollées. On va ensuite voir les plages du coin, les nuages sont assez bas, mais la plage a l’air sympa, vivement que le temps s’améliore. On passe ensuite voir le bureau de Brian, il a monté sa compagnie  et ça marche assez bien, il nous propose même d’utiliser une de ses voitures de compagnie pour les prochains jours, c’est vraiment sympa de sa part. Pour la première fois depuis l’Angleterre Carl conduit a nouveau une voiture, ça nous fait un peu bizarre, mais c’est super qu’on puisse avoir cette voiture, mais j’avoue que je n’ai vraiment pas envie de la conduire, surtout que Brian nous a expliqué une drole de regle de la route de la Nouvelle-Zélande : Si on veut tourner a droite et que la personne qui arrive en face veut aussi tourner a droite, on a la priorité, sauf si la personne dernière eux va tout droit… bref si on veut tourner a gauche et que quelqu’un arrive en face qui veut tourner aussi, ils ont la priorité, sauf si la personne derrière nous va tout droit… compliqué, il va falloir qu’on fasse très attention, mais je suis sure qu’on s’habituera rapidement. On rentre ensuite chez eux manger et on passe une soirée relax. Les enfants sont sympas et semblent contents d’avoir de la visite.