Brisbane, Australia

Distance: 0 miles
Time on bike: 0 hours

We have a more relaxed morning for a change and get some catching up done on the diary and internet. We then catch a train to South Bank and go to the Queensland Museum where we spend a good few hours.

In the late afternoon sun we relax and snooze on the grass by the river, which we hear has only been replaced recently due to the floods. Everything is clean, but a few places are not open and are still being repaired. It’s a bit strange to see the place after watching it on the news when the floods happened nearly two months ago.

We then take a walk along the river to see Kangaroo Point where there’s a climbing wall; so we relax and watch the climbers before walking back along the river, avoiding the avid joggers and cyclists, and head to the library. There’s free access to the internet so we check Carl’s email as we hope to get the final paperwork for the bikes, but no news.

We then head back to the apartment to catch up with Sarah and have a salad before going to bed.

Jour 338 – Mardi 22 Mars 2011. Brisbane, Australie.

Distance: 0 km – Temps à moto: 0 heures

La matinée passe vite, Carl fait une grasse matinée comme il a mal à la tête… ça doit être qu’il est déshydraté, ou qu’il a bu trop de bière. Je passe un bon moment a essayer de rattraper mon retard sur le journal, puis quand Carl émerge, il met une partie du journal à jour sur internet.

Vers midi on arrive à décoller et aller prendre le train, on va directement au musée de Queensland où on passe quelques heures, il y a pas mal de choses intéressantes, surtout sur les animaux du coin, et en particulier un ornithorynque… on ne les verra surement pas dans la nature avant de quitter l’Australie. Il y a aussi une partie sur les inondations des derniers mois. On passe ensuite un bon moment à profiter de la belle journée dans les jardins au bord de la rivière. Pas mal de parties sont fermées au public et en réparation, en particulier la partie où il y avait une plage artificielle et une piscine ouverte au public où on espérait aller nous tremper.

On va ensuite le long de la rivière jusqu’à la pointe de Kangourou où il y a des falaises naturelles où les locaux viennent faire de l’escalade. Il y a pas mal de monde et ca semble être vraiment agréable de pouvoir grimper ici, Simon y viens avec un collègue une fois par semaine. On apprend ensuite grâce a un coup de fil que l’agence nous a envoyé le papier dont on a besoin pour faire remplir le carnet pour les motos avant de partir d’Australie, on passe donc à la bibliothèque où on l’imprime.

On retourne ensuite à l’apparentement où on retrouve Sarah, Simon est à Adelaide pour deux nuits avec son boulot, on le reverra Jeudi juste avant de partir.