Jervis Bay to Sydney, Australia

Distance:  149 miles
Time on bikes: 4.25 hours

There were a few disturbances around the tent last night as we were sleeping in the forest near to the beach; most likely possums having a sniff around for any leftover food.

After getting out of the tent we head down to the quiet beach with breakfast and the beach mat. Carl gives his friend Steve a call, who lives in Sydney as he’s been kind enough to let us stay at his place for a couple of nights. Our luck seems to in however as one of his colleagues has an apartment which is currently empty where we can stay over and it also has an underground garage where we can park the bikes. Cheers Steve and his mate!

Rather than stick around on the beach where we are, we decide to move just slightly around the bay to go and see Wreck Bay where there’s supposed to be a good surf break and then go and settle ourselves at Hyam Bay, which is reputed to have the whitest sand of any beach in the World.

The ride to Wreck Bay takes us through an Aboriginal community which is settled here as a result of a land claim and the place seems to have quite a unique look to it. When we see the area the surfers are it’s a bit of a trek across rocks, so instead we ride to Hyam Bay where we park up the bikes and head down to see how white the sand really is.

The place is much busier than anywhere we’ve been so far and the beach has a lovely clean look about it and the sea looks pretty clear. Most of the people are huddled around the beach access path so we wander just far enough away to have a bit of space. Carl and Béné take a dip in the sea, which although still quite a bit cooler than the waters around Thailand and Malaysia, was certainly a bit warmer than the waters in the Southern Ocean.

After spending a couple of hours lazing, swimming and wandering up the beach we get back on the bikes to make our way to Sydney. We take the road north, trying to stick as close to the coast as possible and follow the Pacific Highway, but most of the time the road takes us inland with no views of the sea. After stopping for a quick lunch in a café, we then motor towards Sydney and arrive at about 6 pm.

We need to get to the north side of the city to meet with Carl’s friend and this takes us over the Sydney Harbour Bridge, which was quite an iconic moment for both of us. The thought of riding across this bridge had been in our thoughts for such a long time and here we are crossing over it on our bikes we’ve ridden over 30,000 miles from England. Carl’s bike now has just over 80,000 miles on the clock and Béné’s 82,000 miles and they still seem to be going well.

Meet with Steve and he takes us to the flat to drop our things before we head back to his for a fantastic BBQ with the family.

Jour 314 – Samedi 26 Février 2011. De Jervis Bay à Sydney, Australie.

Distance: 240 km – Temps à moto: 4.25 heures

On entend pas mal de bruit dans les arbres pendant la nuit, mais rien de trop impressionnant, et on arrive a bien dormir. On sort de la tente et on va déjeuner sur la plage. Carl appèle son ami Steve, de Sydney, pour voir si on peut le voir ce soir ou demain comme on espère arriver a Sydney ce soir, il nous dit qu’on peut rester dans l’appartement d’un de ses amis, pas loin de chez lui, ce qui est super sympa de sa part. On range nos affaires et on reprend la route, on va voir un coin où les vagues sont sensées être impressionnantes, mais aujourd’hui il n’y en a pas beaucoup, on va donc un peu plus loin voir la ‘plus belle plage’ du coin, Hyams Beach. On a de la chance et on peut nous garrer tout près de la plage, a l’ombre. On cadenasse toutes nos affaires de moto aux motos et on va sur la plage pour en profiter un peu avant de reprendre la route vers Sydney.

La plage est vraiment belle, et même si il y a un peu de monde, elle est très agréable, surtout par-ce-qu’il fait tellement beau ce matin. Anne ne se baigne pas comme l’eau y est trop froide, mais avec Carl on s’y rafraichit. L’eau est tellement claire, on ne peut pas y resister. On se promène sur la plage et on y voit une drole de bestiolle, bleue avec une longue queue, on apprend ensuite que c’est une sorte de méduse qui pique et qui peut donner de grosses brulures…ca ne nous motive pas a nous baigner… on voit aussi un poisson lune qui n’est pas en bon état, il s’est échoué sur la plage, mais ca doit vouloir dire que ca valit le coup d’aller faire un tour avec masque et tubas… on décide de ne pas le faire a cause de la méduse, on n’a vraiment pas envie de nous faire piquer !

Après avoir passé deux bonnes heures a profiter de ce bel endroit, on arrive a nous motiver pour aller vers Sydney. On prend la route vers le nord en restant le plus près possible de la côte, suivant la ‘Pacific Highway’, mais sur la plupart de ces routes on ne voit pas la mer du tout. On fait une pose dans un café avec vue sur mer pour manger un morceau, puis on continue et on arrive à Sydney vers 6 heures.

On va vers le Nord de la ville pour aller chez l’ami de Carl, Steve. La route nous fait passer dans le centre et on est heureux de passer sur le ‘Harbour Bridge’, le pont du port qui est un moment qu’on n’avait vu qu’à la télévision. Il est très impressionnant et spécial pour nous, surtout par-ce que le pont de Newcastle est la petite version du même pont, c’était un pont qu’espérait bien traverser sur nos motos, on a fait plus de 48 000 kilomètres depuis qu’on est partis d’Angleterre, la moto de Carl a fait au total plus de 128 000 km et la mienne, plus de 131 000 km, et elles tiennent bien la route. Encore une étape qui semblait un rêve il n’y a pas si longtemps que ça !

On essaye ensuite de trouver un magasin pour achetter une bouteille et des fleurs pour emmener chez Steve, mais comme i lest un peu tard, on ne trouve qu’une bouteille, ca fera l’affaire. On passe donc chez Steve qui nous guide jusqu’à l’appartement où nous allons loger les prochains jours avant de nous ramener en voiture chez lui pour un barbecue avec sa famille. C’est un repas très agréable, et après quelques heures avec eux on retourne à l’appartement en train.