Darwin to Katherine, Australia

Distance: 278 miles
Time on bikes: 6 hours

We’re back on the bikes today to start our tour around Australia. It takes a few extra minutes to pack the panniers, especially on Béné’s bike. After we had to completely unpack every single item for the quarantine inspection, it’ll take a few attempts before things settle into place and we start to have a little extra space.

Before leaving Darwin we try to find a camping shop to buy a new groundsheet for the tent. Unfortunately, the clouds decide that this is the precise moment they will dump an absolute deluge onto us. We get separated at a set of traffic lights, but as it’s a duel carriageway it takes a while for us to get back together. We have to unplug the Cardo intercoms when it rains as they aren’t (stupidly) waterproof, which means we can’t stay in touch.

After a good soaking we decide to just get out of Darwin and start making our way south. We’re still in the tropics at the moment, and will be until we get towards Alice Springs; but the further south we go, the less rain we should get. When we leave town our kit is soaked on the outside, but this is actually quite pleasant. We leave town on Highway One, the Stuart Highway, also known as the Explorers Highway, and start to move south towards the heart of Australia.

It doesn’t take long to get clear of Darwin and the traffic level noticeably drops. In fact, it feels like we’re the only ones leaving town.

It’s a bit of an unknown for the next week or so as we ride south and cross the middle of Australia. We’re not sure what we’ll find, or what the landscape will be like. The road is quite straight and the surroundings are surprisingly green.

One place we stop at on the way down are the ‘Magnetic Termite Mounds’. This involves a detour into Lichfield National Park and a ride through the town of Bachelor which proudly announces on the signs that it’s the tidiest town in the Northern Territory. The termite mounds are impressive to see and look a bit like a field of gravestones. They’re unusual because the termites build the mounds in such a way to take advantage of the sun, rather than anything to do with magnetic fields.

After a bite to eat in the shade of the information centre we get on our way. We’re aiming to get to the town of Katherine before sunset. We’ve connected the Ipods back onto the headsets to we have music to listen to as we ride down the highway. Rather fitting, Carl goes for some ACDC to help pass the miles.

It’s a nice ride for the rest of the afternoon and we manage to get to Katherine at just after 7 pm. It’s too late to consider camping as sunset is at 7.15 pm and just as we arrive in town a storm erupts. We take shelter in a petrol station and take the opportunity to fill up until the rain eases. We’d already tried a cheap looking hotel in town, but the rooms were over £60 a night. We get directions to a nearby backpackers hostel and manage to find this. The rooms here are still over £40 a night, but it’ll have to do.

After getting checked into the room we head down to the communal kitchen to make a simple meal and then head out for a walk around town before retiring for an early night.

It’s been great to be back on the bikes and have our freedom again. We’re not sure how backpackers manage to afford touring Australia as the cost of trips seems to be crazy, but having the bikes should help make things affordable as we go back to living the way we did back in Europe, camping and cooking our own food.

Jour 272 – Samedi 15 Janvier 2011. De Darwin a Katherine, Australie.

Distance: 445 km – Temps à moto: 6 heures

On est contents de reprendre la route aujourd’hui et de pouvoir commencer notre visite de ce grand pays. Le rangement de nos affaires prend un peu plus de temps que prévu, car après avoir tout débalé au contrôle de quarantaine, nos affaires semblent avoir pris du volume, surtout les miennes.

Une fois que tout est embalé, on prend enfin la route, impatient de voir ce que la journée nous apporte. En sortant de Darwin on essaye de trouver un magasin de camping qu’on avait vu il y a quelques jours en passant en bus et ou nous voulions acheter une bache pour mettre sous la tente. Mais le temps change soudain et il commence a pleuvoir assez fort. A un feu rouge je suis séparée de Carl et on met un bon moment avant de se retrouver, on décide donc de partir sans la bâche, on en trouvera une plus loin.

Le temps dans la région est tropical, et c’est la saison des pluies, il pleut donc presque tous les jours, ce sont de grosses averses de moins d’une heure, mais qui sont assez fortes, nous serons contents d’en sortir, mais ca va surement nous prendre quelques jours.

On fait un premier detours vers le parque national de Litchfield,  ou nous esperons aller nager dans des chutes d’eau, mais des panneaux nous informent qu’il n’est pas possible d’y nager en ce moment du au riwque de crocodiles… bref on ne va pas tenter le coup! On va quand même y faire un tour car il y a des termitières assez impressionnantes a voir. Ils les appellent les termitières magnétiques car elles sont orientés Nord-Sud et sont toute plates, c’est une sorte de tremites qui vivent dans les zones innondées et qui ne vont pas dans le sol pour échapper a la chaleur, et elles ont donc dévelopé un système qui permet de minimiser l’effet de la chaleur du soleil a l’interieur.

En arrivant, le long de la route on voit pas mal de termitières assez grandes, mais qui sont de toutes formes. C’est seulement quand nous arrivons sur le site indiqué par un panneau touristique que nous appercevons un champ plein de tremitières bien différentes : elles sont faites de terre grise et sont très plattes, toutes dans la même orientation Nord-Sud. Nous n’avions jamais vu de grandes termitières, ou de cette forme la, c’est assez impressionnant de savoir que de petites bêtes comme ca construisent un domicile si élaboré.

Nous mangeons quelques fruits avant de reprendre la route, il fait assez chaud. On va aller jusqu’à Katherine si on y arrive ce soir, mais il fait chaud, on va donc devoir nous arrêter régulièrement pour boire et nous reposer un peu. La route est assez longe, mais plus intéréssante qu’on ne pensait, il y a pas mal de végétation, quelques oiseaux migrateurs, et on appercoit notre premier serpent qui traverse la route. On décide de nous arrêter si on en voit un autre pour essayer de le prendre en photo, et peu après on voit un énorme, il ondule a travers la route et ne bouge pas très vite, on fait vite demi-tour, mais le temps de retourner ou il était il a déjà disparu dans l’herbe. Il faisiat au moins 2,5 mètres de long… on ne va pas faire de camping sauvage dans le coin ! En arrivant a Katherine, on essaye de trouver un hotel, mais le premier est assez cher, et une averse est entrain d’arriver, il fait nuit et on ne va pas camper. On va faire le plein et on fait un pause a la station d’essence alors qu’une averse passe avant d’aller a une auberge, ca n’est rien de trop sympa, mais c’est pas trop cher et ca n’est que pour une nuit. On profite de la cuisine pour cuisiner et on mange dehors avant d’aller faire un tour a pieds dans le village. C’est bien calme ici, il n’y a que quelques personnes dans les rues. On passe devant un magasin et il y a des serpents dans un vitrine que semblent etre très interessés par notre présence, on n’avait jamais vu autant de serpents en un jour !