Darwin, Australia

Distance: 0 miles
Time on bikes: 0 hours

As we’re schedule to pick up the bikes tomorrow from the Port of Darwin, this is our last day of sightseeing in the city. There aren’t many things we haven’t seen already, but there are a couple of things we’ve been looking forward to.

The first place to see are the underground oil storage tunnels, which were intended to hold fuel reserves for the Australian Navy during WW2 and construction commenced in 1943, but weren’t completed before the end of the war. Two of the six tunnels are available to the public having been opened in 1992, with one of them being 171 metres long and having a capacity of 38,475 million litres. Any underground construction of this scale is always fascinating to see and as usual it was difficult to drag Béné away.

After the tunnels, we hop on the bus to go and see the Aviation Museum which is home to one of only two B52 Bombers outside the USA. When we get there the entrance is undergoing refurbishment, so we take a path down the side and into the hangar which houses the museum. When we walk in, we see that the entry fee is £8 each. We also see the B52 right in front of us, absolutely huge and consuming the entire width, height and length of the hangar. The main reason for coming was to see the B52, and now that we’ve seen it we feel a bit begrudged to go the other side of the museum to pay £16.

After debating for five minutes over whether to pay the entrance fee, we decide to just meander around the aircraft on display and feel a bit guilty about not paying. If they were charging a reasonable rate, we wouldn’t mind, but £16 is a bit steep. The museum does have some very interesting displays, including actual aircraft that were shot down during WW2 and also accounts from people that we involved in capturing Japanese POWs. We spend about thirty minutes in the museum before making our way back out.

After getting the bus back to the centre we take a grab some lunch from the Woolworths supermarket and head back to the hotel for a quick bite. For the rest of the afternoon, we see Parliament House and take a wander along the waterfront and end up doing a reconnaissance run to the port where we have an appointment at 10.30 am to meet customs and quarantine to release the bikes.

Tomorrow is the big day and we can’t wait to be able to get hold of the bikes.

Jour 270 – Jeudi 13 Janvier 2011. Darwin Australie.

Distance: 0 km – Temps à moto: 0 heures

On profite des dernières heures de notre forfait sur internet pour enfin mettre le journal a jour et faire quelques recherches d’informations sur internet avant de prendre notre petit déjeuner. Nous ne pensons qu’a une chose aujourd’hui : nous esperons que tout se passera bien quand nous allons récupérer nos motos demain.

Nous avons deux choses a voir pour nous distraire et nous commencons par les tunnels de réserve de pétrole de la deuxième guerre mondiale. Il était fermé il y a deux jours car il était innondé, mais ce matin il est ouvert. Deux des tunnels qui étaient utilisés jusqu’en 1950 sont maintenant ouverts aux touristes, certains sont fermés et d’autres sont utilisés par les authorités locales.

Les deux tunnels sont assez impressionnants a voir, surtout par-ce qu’on peut marcher dedans. Un des deux fait 1.755 million litres et l’autre fait 3.8475 million litres… impressionnant !

Une fois sortis nous allons prendre le bus pour aller voir le musée d’aviation qui est renommé car il y a l’un des deux seuls bombardier 52 en dehors des USA. Quand on arrive on est surpris de voir que le prix d’entrée est plus de 8 euros, mais comme il n’y a personne dans le coin, on fait une visite gratuite. Il y a des tas d’informations sur toutes sortes d’avions, des parties d’épaves d’avions qui se sont écrasés pendant la guerre. C’est impressionnant de voir le bombardier 52 qui est énorme, surtout par-ce qu’on peut passer en dessous de la partie ou les roues se plient pendant le vol, et par-ce qu’il prend toute la place du hangar du musée. Après un bon moment a profiter de notre visite gratuite, on décide de ressortir et de prendre le bus pour retourner dans Darwin, en attendant notre bus on voit passer nos premiers ‘road trains’ trains routiers : ce sont de gros camions qui peuvent remorquer  2, 3 ou 4 remorques. On a déjà lu plusieurs fois qu’il faut s’en méfier sur les routes. Ceux qu’on voit n’ont qu’une ou deux remorques, mais on immagine bien qu’ils peuvent être impressionnants a plein gaz sur les grandes routes toutes droites du désert.

Une fois de retours en ville, on s’achète de quoi faire un sanwich a midi et on fait une petite pause avant de ressortir prendre l’air. Il fait meilleur aujourd’hui et on décide de faire un peu plus de tourisme, on va visiter le parlement qui est construit sur le site du batiement de la poste qui a été bombardé en 1942 et complètement détruit. Un e partie du mur y est gardé en mémoire des évènements, et le batiment est aussi connu car il y a une mosaique symbolique dans l’entrée qui représente l’Australie, ses 6 territoures et la diversité des sa population.

On va ensuite vers le port ou il y a une partie de la mer qui est isolée et oùl est possible de nager, mais l’eau y est assez sale, alors après m’y être trempée jusqu’à la taille, j’en resors rapidement et je profite de la douche pour me rincer. On continue notre petite balade mais Carl n’a pas la forme, il doit être anxieux pour demain, on avance doucement et on va véifier ou nous devons aller demain matin, le bureau de Perkins. On fait un petit tour sur les quais avant de retourner au supermarcher pour faire a nouveau un délicieux mélange de légumes et fruits de mer avant d’aller nous coucher, impatients d’aller récupérer nos motos.