Royal Chitwan National Park to Kathmandu, Nepal.

Distance: 126 miles
Time on bikes: 6.5 hours

We have a very early start today as we have another Jeep Safari booked at 5.30 am. This was with an agency in town run by the guy that took us for the jungle walk yesterday and we’re hopeful we may catch a glimpse of some wildlife before it disappears into the jungle to avoid the heat of the day. Plus it’s only costing us about £15 each for the two hour trip.

The trip is again good, but we sadly don’t get to see any tigers or rhinos, just a few eagles and a huge croc swimming down the river next to us.

Back to the hotel we then head to the riverside to watch elephant bathing time while having breakfast in a cafe. After a couple of hours of relaxing, Carl is feeling a little tired and has a little siesta before we get ready to leave at 2.30 pm.

We’re heading to Kathmandu today and the road is surprisingly quiet. On the way we stop at a stall for some bananas and biscuits. The bananas are tiny but really meaty. Very tasty.

It’s a lovely ride over a 2,500 m pass towards Kathmandu and it’s quite late in the day when we realise we’ve come into Kathmandu using the back door. The road is empty, but very difficult to avoid losing time due to it being continually twisting, meaning our average speed struggles to get above 25 mph.

Towards the end of the day in the dark we’re riding through a town when a bus coming the other way takes up the whole road and forces us to the side. Carl has no option but to put his bike down to avoid the pannier making contact with the front of the bus and he ends up in the drainage ditch by the side of the road. When he gets to his feet, he sees that Béné has also gone over, but the bike looks like it’s halfway into the ditch as well.

It turns out that the bike went over when the side stand sank into the soft soil by the side of the road. Thankfully we’re both OK, but Béné’s bike now has a cracked mirror. Considering what we’ve just been through we’re happy to get away with just this.

Shortly after, we join the main road into Kathmandu and the condition is terrible. It’s an appalling surface and is full of traffic going both ways. We’re amazed at what we’re seeing and it’s not long before we come across our first accident – a truck and bus have hit each other on a corner. We manage to get through, but still can’t believe we’re riding on a surface worse that the KKH, but having to weave through oncoming traffic and tackling potholes blind behind trucks. A couple of guys in front of Carl riding a bike come off, and quickly scrabble back to their feet to get back on as you get the feeling that the trucks won’t slow down.

We eventually arrive at about 8.45 pm and when in the centre we just get a cycle rickshaw to take us to the hotel to save any hassle of finding the place. We’ve phoned ahead to book a room – the first time we’ve ever done this. It took five attempts this morning to find a hotel with a room available and we’ve had to call them three times during the day to confirm that we’re still coming as they want to release the room.

After a quick shower we head out for a stroll and something to eat before turning in. We’ve made it to Kathmandu which represents the end of our six month 22,500 mile leg from England. From here, we’ll be flying the bikes over Burma to Bangkok, Thailand to continue the overland journey south.

Jour 190 – Lundi 25 Octobre 2010. De la réserve naturelle de Chitwan a Katmandu, Népal

Distance: 202 km – Temps a moto: 6.5 heures

On se lève tôt ce matin car nous avons réservé un autre safari en Jeep et on doit retrouver le guide à 5h30. On espère avoir plus de chance et voir plus d’animaux tôt le matin. Nous sommes dans les premiers à entrer dans la réserve, nous voyons des biches, des aigles, un crocodile, et quelques autres oiseaux, mais pas de bol, on ne voit que des empruntes de rhinocéros. Nous sommes de retours a l’hôtel vers 9 heures et allons nous promener le long de la rivière, ou nous prenons un petit déjeuner tardif et ou nous restons un bon moment observer la toilette des éléphants. Jusqu’à il y a quelques moi on aura pu prendre parti a la toilette, mais suite a un accident, les touristes ne sont plus autorises à y participer. Ces éléphants sont superbes, et les mahuts prennent bien soin de bien les brosser et de leur laisser le temps de bien se rincer. Nous retournons a l’hôtel en début d’après-midi et Carl est crevé, il en profite pour faire une petite sieste. Je me repose un peu et on remballe nos affaires pour reprendre la route : nous espérons arriver a Katmandu ce soir.

La route est superbe et il y a peu de trafic, c’est une route qui passe par un col à 2500 mètres et le bus doivent préférer passer par les vallées. La route est aussi belle qu’une route des alpes et elle serpente le long des montagnes, il n’y a pas beaucoup de vue comme nous sommes dans les montagnes, mais la montée est raide et les virages serrés.

On n’avance pas aussi vite que ce qu’on pensait, et la route que nous pensions pouvoir faire en 4 heures va surement nous prendre plus de cinq heures, et la nuit commence à tomber avant qu’on ne rejoigne la route principale vers Katmandu. Quand on passe dans un village un bus passe si près de Carl qu’il n’a pas d’autre option que d’aller dans le gravier et il glisse et fait tomber sa moto, alors que je m’arrête pour aller l’aider, ma moto glisse aussi et on se retrouve tous les deux dans la boue. Les locaux sont rapides a venir nous aider, et on s’en sort avec comme seule casse mon rétroviseur gauche qui est fêlé…ca aurai pu être pire !

Peu de temps après nous sommes contents de rejoindre la route principale, mais nous rendons vite compte que ca n’est pas forcement ce qui est le mieux : la route est dans un état terrible, pire que toutes les routes du Pakistan, et en plus il y a beaucoup de traffic dessus.

C’est fou, la route principale d’entrée vers la capitale du Népal est la pire du pays, on ne s’attendait vraiment pas a ca ! Après peu de temps dessus on voit le premier accident, un camion qui s’est pris un bus dans un virage, heureusement c’était au pas et il n’y a que des dégâts matériels. Peu après l’accident la moto devant Carl se retrouve dans le gravier… ca n’est pas rassurant et nous sommes bien contents quand nous entrons enfin dans Katmandu ou la route s’améliore soudain.

On fait de notre mieux pour aller dans le centre ville, nous avons réserve un hôtel en avance pour la première fois depuis très longtemps car nous avions entendu qu’il était difficile de trouver un hôtel avec des chambres dans la ville. Une fois au centre ville nous demandons à un taxi de nous y emmener, car dans la nuit, avec les touristes à pieds partout nous aurions du mal à le trouver nous même.

Nous sommes contents d’arriver a l’hôtel peu avant 9 heures ; le temps d’un bonne douche et nous sortons manger un morceau…enfin bon, nous trouvons plein de magasins qui sont entrain de fermer et de restaurants qui ne servent plus, du coup on retourne manger a l’hôtel.

Notre arrivée a Katmandu et la fin de la première partie de notre voyage : 36.000km de Royston a Katmandu à moto, après ca il nous faut faire envoyer les motos à Bangkok par avion avant d’aller plus au sud. Nous sommes bien contents de cette grande partie de notre voyage, et sommes bien contents que tout se passe aussi bien. Ca nous semble être un rêve qui se réalise, qui aurai pense que nous ferions un jour une virée pareille !