Kaligandaki River, Nepal.

We get a wake up call at 6.45 am as the tea is ready and everyone slowly gets moving. By the time we’ve packed up our bags in the tent, breakfast is ready and we follow this with packing up the camping equipment before getting going on the river at about 9.30 am.

The scenery is wonderful and its really nice to see as the river is only navigable for a few months each year, as otherwise it’s too shallow or too fast. The rapids again are great fun on the raft and we stop on a beach for lunch after about two hours of rafting.

The guides are well organised and had already cooked potatoes in the morning for a salad, so lunch is quickly ready. We’re lucky that even though there was some light rain in the morning, the sun comes out to warm us up.

As soon as we’re back in the rafts, we paddle under a big waterfall and all get soaked. The rapids also get a bit bigger and it’s not long before one of the three rafts flips over and the rescue canoeists are finally put into action.

By now we’re all feeling a bit more comfortable on the rafts and maybe aren’t holding on like we were at the beginning. At another big set of rapids, the same raft as before flips over and three of our crew, including Carl, are lost overboard.

It was quite surprising how long the frothing water keeps you under the surface, but the buoyancy aid eventually gets you to the top. It’s no real drama and it’s not long before all crew are back on board the rafts.

The rest of the afternoon isn’t quite so eventful and we again pull into a beach to set up camp again. It’s a very similar ritual to the night before, but this time we get a campfire going and a local family turn up to set up a little bar selling drinks. Out tent is quite wet when we pull it out of the (not so dry) dry bag, as it had been aboard the raft which flipped over twice. We leave it open to vent and hope it’ll be dry enough when we turn in for the evening.

Again it’s a good night with the guitar going by the campfire, and we eventually turn in to our tent. We’ve left the outer cover off as the tent still damp so hopefully it won’t rain overnight.

Jour 182 – Dimanche 17 Octobre 2010. Rivière Kaligandaki, Népal

On se fait réveiller à 6h45 par les guides qui ont déjà préparé du thé et tout le groupe se réveille doucement. Le temps de ranger nos affaires dans la tente et le petit déjeuner est prêt. Le temps de ranger les tentes et de charger les rafts et nous partons vers 9h30.

La rivière est superbe et on est contents d’être au Népal pendant la courte période ou cette rivière est navigable : elle n’est navigable que pendant 2 mois par an, le reste de l’année son niveau est trop haut ou trop bas.

Nous passons quelques rapides et le temps passe de nouveau trop vite, nous approchons déjà la plage ou nous allons nous arrêter pour le repas de midi. Les guides sont bien organises et on cuit des pommes de terres et coupe et lave des légumes ca matin pour faire des salades et tout est prêt très rapidement.

Il a fait un peu gris ce matin et nous avons eu quelques gouttes de pluie, mais nous avons de la chance et le soleil sort son nez pour nous réchauffer pendant le repas.

Des que nous remontons sur les rafts, le guide nous fait ramer dans la direction d’une grande chute d’eau et nous nous faisons tous doucher, puis nous avons de plus grosses rapides cet après-midi. Dans les premières un des autres rafts est retourne et les kayaks qui sont la pour aider les clients à revenir vers les rafts sont enfin au travail, et en peu de temps tous les rafteurs sont de retour dans leur raft.

Dans les rapides suivantes ils se retournent a nouveau et notre raft se retrouve presque a l’horizontale et nous perdons 3 de nos rafteurs, y compris Carl. Il est surpris du temps pendant lequel il est sous l’eau, mais le gilet le ramène rapidement à la surface, et en peu de temps nos 3 rafteurs sont a nouveau a bord.

Le reste de l’après-midi passe sans autres événements et il est à nouveau temps de monter les tentes sur une plage. Cette fois-ci nous sommes près d’un village et une dame vient installer un petit bar ou elle vend des bières et du rhum. Nous n’avons pas de bol et le sac dans lequel était notre tente était sur le raft qui s’est retourne, et le sac n’était pas hermétique, du coup notre tente est trempée. Comme il fait bon nous la montons dans l’espoir qu’elle sèche pour la nuit.

C’est une autre soirée agréable, et ce soir nous faisons un feu de camp, ce qui nous aide a veiller un peu plus longtemps en chantant quelques chansons avec les guides avant d’aller nous coucher, c’est vraiment agréable de passer la journée sur la rivière et de camper sur les rives.