Jhinu 1,750 m to Ghandruk, 1,990 m Nepal.

Hours trekking:  4.5 hours

Whilst getting ready for breakfast, Carl goes outside and, as he looks down, notices a big green insect on his trousers. The poor thing wasn’t quite sure where it was and when we put it back onto a nearby bush, after looking looking at itself in the reflection of our camera lens, it looked like it went straight back to sleep.

We slowly get ready and are the last trekkers to leave the village at 9.30 am. Lal takes us along a much quieter path, mainly used by locals and not in the guide books, to go up to Ghandruk. It’s a lovely walk through hillside farms with stepped fields of corn and millet, but it’s still a fair climb. We do really enjoy being away from the busy paths we’ve been on recently. On one of the farms we walk through, there is a woman and her daughter painting the house in white in the preparation of the Dashain festival and men ploughing fields with traditional tools dragged by a pair of buffalos.

We arrive in the village of Ghandruk at about 1 pm and Lal takes us to a little guest house which has a fantastic view point with bedrooms located on a communal balcony. Just what the doctor ordered, and we both look forward to relaxing for the rest of the day. We start by having a large pot of Nepalese Masala tea and a vegetable noodle soup. After recuperating for a bit on the balcony, Lal takes us for a relaxed stroll around the old village.

Straight away we’re very glad to have made the detour to Ghandruk as it’s not like any other village we’ve seen while trekking in the hills and it has a wonderful traditional feel with a surprisingly large population, largely unconnected with tourism. We then pop into the local museum which is in a traditional house and contains tools and artefacts used by local families.

We then return to the hotel and have a little bit of Yak cheese while relaxing on the terrace. No one else is staying at the hotel at the moment as they have no hot shower, due to a storm yesterday which damaged the water supply. But we’re happy to make do with a bucket of hot water. We manage to share one bucket, although Béné is slightly perturbed when she finds out afterwards that Carl also took the opportunity of rinsing his T-shirt and kegs in the bucket before Béné had access to it…

Later on, as other lodges are full, a group of people from Shanghai come in the same hotel. Although it’s not so peaceful anymore, it’s still not as busy as other places. We end up having an early dinner and turn in for the night as we have a long day ahead tomorrow.

Jour 177 – Mardi 12 Octobre 2010. De Jhinu (1750m) a Ghandruk (1990m) Népal

Temps de marche : 4.5 heures

Alors qu’on se prépare pour le petit déjeuner, Carl sors de la chambre, et il remarque sur son pantalon un gros insecte vert. Le pauvre insecte n’avait pas l’air très a l’aise, et quand on l’a remis dans un buisson, après avoir bien observe sa réflexion dans l’objectif de notre appareil photo, il a eu l’air de s’endormir immédiatement.

On se prépare tout doucement et sommes les derniers marcheurs a partir du village. Nous avons décidé de faire une journée de marche de plus et de passer par Ghandruk comme nous n’avons pas trop envie de retourner trop vite dans les grandes villes touristiques. Lal nous emmène sur un sentier bien moins touristique aujourd’hui, un sentier qui est principalement utilise par les locaux et qui n’est pas marque sur les carte ou les guides touristiques, et qui monte par un sentier plus direct vers Ghandruk. C’est un sentier très agréable qui passe a travers des petites fermes sur les coteaux de montagnes, entoures de champs en escaliers de maïs, de sarrasin et de millet, mais qui monte quand même rapidement.

Nous passons une ferme ou une femme et sa fille sont entrain de peindre les murs en blanc pour le festival de Dashain de la semaine prochaine et ou un homme laboure les champs avec un laboureur traditionnel attache a deux buffles. Nous prenons notre temps et profitons du sentier si paisible ou on ne croise que quelques personnes des villages voisins.

Nous arrivons a Ghandruk vers 1 heure, et les maisons sont complètement différentes du style de maisons que nous avons vu jusqu’à présent, et le village est bien plus étalé, et occupe par plus de Népalais que de touristes, ce qui est une grande différence des autres villages que nous avons traverse jusqu’à présent.

Lal nous emmène dans un petit hôtel au bord du village avec une chambre qui a une vue superbe sur les montagnes et la vallée, et nous sommes tous les trois content d’avoir une après-midi pour en profiter et nous relaxer. Nous commençons par prendre une grande théière de thé Népalais aux épices et une soupe de nouille chinoises, puis Lal nous emmène a un musée qui est une maison traditionnelle ouverte au public, et remplie d’outils traditionnels.

Nous allons ensuite avec Lal nous promener dans le ‘vieux’ village qui est plein de vie et ne semblent pas être lie du tout au tourisme, c’est un vrai plaisir de nous promener entre les maisons, de jeter un œil curieux dans les coures de ferme ou la vie familiale semble se passer. Il y a des femmes qui lavent leurs enfants ou des habits, ou qui peignent leurs maisons en blanc pour le festival. Il y a des enfants qui jouent, des hommes qui discutent ou qui passent avec de lourds paniers sur le dos. Nous nous y promenons un moment avant de retourner a l’hôtel, d’y grignoter un morceau de fromage de Yack en profitant de la vue superbe du balcon. Nous sommes vraiment contents d’avoir fait les détours par ce superbe village.

Nous sommes les seuls a être dans ce petit hôtel, peut être car il est un peu a l’écart, ou peut être parce qu’il n’y a pas d’eau chaude aujourd’hui car l’arrivée d’eau a été endommagée par un orage la veille, mais ca ne nous dérange pas, nous sommes content de nous faire une toilette avec un sceau d’eau chaude…enfin bon, je l’aurai mieux apprécié si Carl n’avait pas lavé ses affaires dedans avant de me laisser me laver avec…

En début de soirée, comme les autres hôtels du village sont pleins, un groupe de marcheurs de Shanghai nous rejoint dans l’hôtel malgré le manque d’eau chaude, ce qui rends notre petit hôtel tranquille un peu plus bruyant, mais au moins nous sommes surs qu’il est toujours plus calme que les autres hôtels du village. Nous dinons et allons nous coucher tôt comme nous avons une longue journée de marche le lendemain.