Bamboo, 2,310 m to Jhinu 1,750m Nepal.

Hours trekking:  4.5 hours

We’re back on the jungle trails, heading away from the mountains and we’re reintroduced to the wonderful steps of the Nepalese jungle as we go up and down the sides of the valleys. Maybe it’s because we’re now heading away from the snowy mountains, but Carl’s spirits are a bit down and we’re contemplating on whether we should extend our trek by another day to visit the hill top village of Ghandruk.

Lal has told us that Ghandruk is a very nice village which is much more representative of the traditional mountain villages of the area, as opposed to the collections of guest houses which form villages we’ve passed through and stayed in on the trek so far. We decide to make the decision about tomorrow in the morning, as today we’re heading towards the village of Jhinu which has some hot spring baths by the river nearby. Along the trails, we come across a group of local people who are busy preparing and laying stones to create more steps. Clearly the Nepalese love steps, but they do do a good job of making them, and make quite steep ascents and descents quite easy to navigate.

We arrive in Jhinu at about 3 pm and quickly get settled into a room and then ready to head down to the hot springs. It’s a long way down hill to the river, but thankfully it’s worth it and we spend about two hours relaxing in the pools of natural hot water. Although the river flows alongside the pools, it’s a bit too fast to plunge in to cool down. Our guide, Lal, reminds Carl of this before heading back up to the hotel and leaving us to relax. There are quite a few other tourists and guides at the springs, but it’s still pleasant and we get chatting to a couple of guys from Pokhara who have just finished college and are trekking to ABC and back in four days, but taking a more direct route. After eventually removing ourselves from the hot pool, we then find it difficult to extract ourselves from the gushing natural hot spring showers which cascade lovely warm water; the warm water which blankets you from the now cool evening air.

As it’s now getting dark, there are more and more very large insects and bats sweeping down into the spring pools for a drink and which are erratically flying around, just missing our heads. So we force ourselves to dry off and get ready to make a slow trudge back up the hill.  It’s a slow progress walk as it’s pitch black, and although we have a torch, we try and rely on our own night vision in order to avoid attracting any attention from the local insect population. We are assisted along the path by a number of fire flies which help guide the way. When we eventually get back to the hotel, we collapse in the dining room where we have a light dinner followed by Carl’s favourite: the not so light Snickers roll.

Jour 176 – Lundi 11 Octobre 2010. De Bamboo (2310m) a Jhinu (1750m) Népal

Temps de marche : 4.5 heures

On est de retours sur les sentiers dans la jungle, loin des sommets enneiges et nous sommes réintroduits aux superbes escaliers Népalais qui montent et descendent le long des cotes escarpes des montagnes. C’est peut être parce qu’on s’éloigne de ses superbes sommets que Carl n’est pas très motive ce matin, et les marches lui semblent bien plus dures qu’elles ne le sont. Lal nous propose de faire une journée de plus de randonnée et de passes par le village de Ghandruk. C’est un village plus traditionnel et plus représentatif des villages de montagne locaux, pas du tout comme les collections de Lodge que nous avons passe jusqu’à présent sur les sentiers. Nous ne prenons pas encore de décision définitive, mais pour le moment, une journée de plus d’escaliers ne nous tente pas trop. Nous déciderons demain matin, après avoir passé une soirée dans le village de Jhinu et avoir passé un bon moment à nous relaxer dans les bains d’eau de source naturellement chaude qui sont proches du village.

Sur le sentier qui mène a Jhinu, nous passons des locaux qui sont entrain de préparer le cote escarpe de la montagne pour y construire encore plus de marches, ce qui rendra le passage des touristes, guides et porteurs bien plus facile, mais qui doit être difficile a mettre en place : ils n’ont pas beaucoup d’outils et tous les matériaux sont ramènes a dos d’homme.

Nous arrivons à Jhinu à 3 heures et après rapidement déposer nos affaires dans la chambre d’hôtel et prendre nos affaires nous partons directement pour les sources chaudes. Le sentier pour aller jusqu’aux bains chauds, au bord de la rivière est assez long, ca nous prend près d’une demi-heure, mais ca en vaut vraiment la peine et on passe près de 2 heures dans la piscine d’eau chaude. La rivière est juste à cote, mais il est impossible de s’y baigner pour se rafraîchir car elle est bien trop rapide, Lal insiste pour que Carl n’y aille pas avant de nous y laisser nous relaxer.

Il y a pas mal d’autres touristes et de guides et porteurs,   et nous passons un moment à discuter avec deux étudiant de Pokhara qui font l’aller retour de Pokhara a ABC en 4 jours en prenant un route plus directe.

Nous arrivons a nous extraire du bain, et avant de nous sécher nous allons prendre une bonne douche sous les grosses fontaines d’eau chaude qui sont aux bords des bains, les jets d’eau sont agréables et nous avons du mal a nous en extraire car le fond de l’air est maintenant assez frais. Il commence à faire sombre et il ne reste pas beaucoup de monde. Il y a de plus en plus de gros insectes et de chauve souris  qui volent autours de la piscine pour y boire, et leur vol erratique autours de nous est assez impressionnant. Une fois séchés nous commençons notre remontée lente vers l’hôtel. Le sentier est assez sombre, et même si nous avons une torche nous ne voulons pas trop l’utiliser pour ne pas attirer trop d’insectes. Nous voyons pas mal de lucioles sur notre chemin du retour et sommes bien contents de nous installer au chaud au restaurant en arrivant au village après la longue montée. Nous prenons un plat assez léger, suivi du dessert préféré à Carl : le Snickers roll.