Deorali, 3,140 m to Annapurna Base Camp (ABC), 4,170 m Nepal.

Hours trekking:  3.5 hours

Thanks to our longer trek yesterday, we’ve left ourselves a shorter day today and should be able to get to ABC in good time, ascending from 3,140 m to 4,170 m. Although we had hoped for a slightly later start, there is an urge to get moving, not least because we want to make sure we can get a room in a lodge at ABC for tonight. We’ve jumped ahead of many people who are staying in Himalaya, but we don’t want to lose that advantage.

We set off at 7.45 am but find that the clouds are travelling up the valley in the same direction as us, which rules out any mountain views for the time being. The trail is a more pleasant gradual ascent compared to the steps we’ve had to deal with in the last few days and it doesn’t take long for us to get out of the clouds, get a lovely view of the surrounding mountains and to arrive at the last place before ABC: MBC (Machhapurche Base Camp). Not that it is the start of treks going up Marchhapurche, as this mountain is considered sacred by the Nepalese, and no one is authorised to climb it.

We decide not to stop for too long at MBC as we’re keen to forge ahead and get to the destination that has been in our minds for the last six days. It’s a really pleasant walk up the valley towards ABC but unfortunately there are many clouds in that direction and we just see ABC below the cloud line. We arrive at ABC at 11.45 am and are a bit surprised to find out that even at this time all the rooms are taken with the exception of two beds in a room with a couple from Hong Kong. This is our only option, apart from camping, so we go for it. We then have lunch in the freezing communal dining room where we catch up with Koen and Gerlinde.

The clouds have now got thicker and there is absolutely no visibility around us, so we settle down in the dining room where we get talking to David from Vancouver and a chap from New York. We exchange a few stories of our travels before settling down to an afternoon playing cards together. After a few card games we decide to raise the stakes by playing 25 rounds of pontoon, with a Snickers roll in it for the winner. We were all given 500 credits which we could gamble, with the winner having the highest score at the end. The game lasted probably around two hours and with participants from England, France, Austria, Belgium and Canada, Carl was very pleased to bring home the spoils of victory in true James Bond fashion.

We all had a great time and the card games and banter continued until about 8 pm when food started to be served to everyone. The dining room was chock full of trekkers, guides, porters and sherpas, all bundled together trying to stay warm in the freezing temperatures. When it gets clear that people are getting ready for the night around us (about 20 people will be sleeping in the dining room tonight because the place is so busy, and there will be two people per single bed, so it’ll be cosy). Our roomies are already in bed so we try to set our beds quietly, but we soon realise that we are going to be in for a disturbed night of sleep as the man is already snoring quiet loudly.

Jour 174 – Samedi 9 Octobre 2010. De Deorali (3140m) au camp de base de l’Annapurna – ABC (4170m), Népal

Temps de marche : 3.5 heures

Grace a notre effort de la veille nous avons une plus courte journée à faire aujourd’hui, et nous montons de 3140 mètres a 4170 mètres, nous espérions pouvoir faire la grasse matinée, mais pour pouvoir avoir une chambre a ABC il est préférable de partir tôt.

Nous partons donc a 7h45, mais n’avons pas de bol, nous sommes suivis par des nuages qui semblent monter le long de la vallée juste un peu plus rapidement que nous, et nous ne profitons pas des vues sur les sommets enneiges. Le sentier est plus agréable ici, il grimpe moins rapidement, et est donc bien moins fatigant que les jours précédant. Nous arrivons rapidement au camp de base de Machhapurche (MBC) ou nous avons de la chance et les nuages se dissipent un peu et nous profitons enfin de la chaleur du soleil et de la belle vue sur les sommets. Le MBC n’est pas le camp de base de montée au sommet du Machhapurche, car c’est un sommet considéré sacre par les Népalais, et personne n’est autorisé à y monter.

Nous décidons de ne pas nous arrêter trop longtemps a MBC comme nous avons hâte d’aller a ABC, et espérons pouvoir y trouver une chambre, c’est le but des derniers 6 jours de marche et nous sommes tous les deux presses d’y arriver, et nous espérons y avoir une belle vue sur l’Annapurna et les autres montagnes des environs. Nous continuons donc à monter et arrivons a ABC a 11h45, ce qui nous semble bien tôt, mais ce qui n’est pas le cas : il ne reste que 2 lits dans une chambre avec un couple de Hong Kong, ouf, l’option suivant est de dormir dans le salon ou dans une tente…ce qui serai possible mais bien moins confortable !

Contents d’avoir un lit, nous rejoignons les autres marcheurs, guides, sherpas et porteurs dans le restaurant ou nous discutons un moment avec Koen et Gerlinde, puis nous sommes rejoints par David qui viens de Vancouver et un autre gars de New York avec qui nous parlons de nos aventures pendant un moment avant de commencer a jouer aux cartes. Les nuages nous empêchent de profiter de la vue des montagnes et il fait tellement gris et froid que nous sommes tous contents de rester a l’intérieur.

Pour rendre les jeux de cartes plus intéressants, nous décidons de jouer pour des points et de faire 25 jeux de pontoon, un jeu de casino, et le gagnant recevra un snickers roll. La partie dure près de 2 heures, et ayant des participants d’Angleterre, de France, de Belgique, d’Autriche et du Canada, Carl est très fier d’être le gagnant…surtout parce que le prix est en chocolat !

L’après midi passe vite et on rigole bien, puis la nuit tombe sans que le ciel ne se dégage, nous jouons aux cartes jusqu’à 8 heures quand le diner commence à être servi puis quand les gens qui vont dormir dans le salon commencent à préparer leurs lits, nous allons aussi nous coucher. Ils sont une vingtaine à partager 10 lits… au moins ils vont se tenir chaud, mais je pense qu’ils ne dormiront pas beaucoup avec tout ce monde.

Quand nous allons dans notre chambre, le couple de Hong Kong est déjà couche, nous essayons de nous installer discrètement, mais nous savons que notre sommeil ne sera pas trop profond : l’homme ronfle déjà très fort, et son ronflement est très régulier…