Banthanti Hill, 2,606 m, to Chhomrong, 2,210 m Nepal.

Hours trekking: 7 hours

After 15 hours of sleep and a couple of Neurofens, as well as a little bit of TLC from Béné, Carl feels like a new man this morning. So after a nice breakfast of porridge with fruits, overlooking Annapurna south which we should be on the other side of in a couple of days, we set off at 9.30 am. We confirm with Lal that we’d still like to go to Annapurna Base Camp, and with our legs fully revitalised we head towards the hills.

After a steep descent and then a steep ascent which would probably have killed Carl if we ‘d done this the day before, we quickly arrive in Tadapani. It’s our longest day’s walk today, but we both feel in much better condition than we felt on previous days. The route takes us through a jungle like forest which is alive with the sound of really loud insects, and shortly after leaving Tadapani we see a family of monkeys traversing through the tree tops above us.

The rest of the walk has less severe gradients and we make really good progress which allows us to stop for about 90 minutes for lunch and take time to relax. We meet a lady called Samantha from London who is trekking with a guide, a Sherpa and a porter, so she’s quite well supported compared to us.

We set off again for the final leg of the trek today, which should be about two hours. We see the weather closing in around us and hear the crack of lightning and the rumble of thunder and it’s not long before we start feeling the first few drops of refreshing rain. It stays gentle at first but gradually increases until we see Lal running ahead for cover. We soon join him and wait out the worst of the storm. When the rain subsides, we get on our way again for a slightly brisker walk for the last 20 minutes to Chhomrong.

The place we stay in is filled with a group from Belgium and Holland, so it’s quite lively. After a refreshing shower and washing our clothes, we have a couple of cards games with a big pot of lemon tea and then we both have a local dish for dinner: the Dal Bhat. It’s a selection of rice, curried vegetables, spinach and chillied dried vegetables with a lentil sauce, and as part of the deal you can also get extra portions of any items. We take a bit of extra vegetables, but leave a little space as we ordered a dessert: a snickers roll for Carl and an apple roll for Béné. We’re a little surprised when the deserts are served with a few chips, but they’re very good, the snickers roll is a snickers fried in a pastry, which makes the snickers bar melt nicely… not the lightest dessert, but we feel it’s ok since we are walking so much.

After that we head to the room for an early night, but Lal comes to get us as the group has put local music on and all the guides, porters, and one of the ladies from the lodge are showing us traditional dances. We join them for a while and it’s quite fun as they insist on us joining in for a dance. All the guides are a little bit drunk as they are drinking the local millet based spirit.

Jour 172 – Jeudi 7 Octobre 2010. De Banthandi Hill (2606m) a Chhomrong (2210m), Népal

Temps de marche : 7 heures

Après 15 heures de someil et deux Neurofens, Carl se sent bien mieux ce matin, donc après un petit déjeuner de porridge aux fruits avec vue sur Annapurna South, dont on devrait voir la face nord dans 2 jours , nous sommes sur le départ a 9h30. On confirme a Lal que nous voulons faire les 10 jours de marcheplutot que de redescendre sur Pokhara et aller jusqu’au Camp de Base de l’Annapurna (ABC). Nos jambes sont revitalisees après le repos de la veille et nous sommes contents de reprendre la route. Nous commencons par une descente raide d’escaliers vers la rivière, suivie de la montée jusqu’à Tadapani, cette partie qui aurai surement eu raison de Carl hier nous semble passer vite ce matin. Aujourd’hui nous avons la plus longue journée de marche a faire, mais comme nous avons tous les deux la peche, ca devrait aller. Le sentier nous fait passer dans la jungle qui semble vibrer du bruit presque assourdissant des insectes dans les arbres, et peu après passer Tadapani nous voyons passer dans les arbres au dessus de nous une famille de singes grisqui passent de branche en branche, les faisant balancer a grincer sous leur poids.

Le reste du sentier est moins dur que la partie de ce matin et nous avancons bien, si boen que nous prenojns une pause de d’une heure et demie a midi. Dans le restaurant ou nous nous arrêtons nous rencontrons Samantha, qui viens de Londres et qui est entouree d’un guide, un sherpa et un porteur, elle a organise son trek d’Angleterre et a du payer assez cher, mais ca se comprend etant donne que tout est compris pour elle pour ses 10 jours.

Nous repartons après cette bonne pause pour les deux dernieres heures de marche de la journée,  nous observons les nuages qui semblent se raprocher rapidement et le ciel qui deviens de plus en plus sombre, et un petit orage commence a grondre, il commence a pleuvoir un peu, mais quand la pluie commentce a tomber plus fort Lal prends ses jambes a son cou et courre s’abriter. On le rejoint peu après, ne pouvant pas courrir en montée aussi facilement que lui et nous restons a l’abris jusqu’à ce que l’averse cesse, puis nous montons un peu plus rapidement les dernieres 20 minutes du sentier jusqu’à Chhomrong, comme il fait plus frais et que la pluie menace toujours.

La lodge ou nous sommes est remplie par un groupe de Belges et de Hollandais, ils sont 8 a marcher ensemble, et il y a de l’ambiance. Après une bonne douche chaude etavoir lave nos affaires de marche nous les rejoignons dans le restaurant ou nous jouons aux cartes avant de manger, avec Carl ce soir nous essayons le plat local que tous les locaux mangent midi et soir : le Dal Bhat. C’est un plat bien complet qui consiste de riz, d’une sauce aux lentilles, des legumes au curry, des epinards et des legumes au chilli, et le plat est servi avec du rab si on en veu, mais comme nous avons commande un dessert nous n’en prenons pas trop. Notre dessert est un snickers roll et un chausson au pommes, le snickers roll est une barre de snickers cuite dans une pate a tarte…c’est pas du leger, mais quand le chocolat est fondu c’est un delice, et comme on marche, on se dit qu’on a une bonne excuse. Nous sommes un peu surpris quand le dessert est servi avec quelques frites, mais ca n’est pas mauvais.

Nous passons le reste de la soiree avec le reste du groupe, les guides, proteurs et sherpas on bu un peu de l’alcool local qui est a base de millet et ils ont mis une casette de musique traditionelle et nous font danser avec eux, c’est une bonne soiree et on rigole bien.