Lahore, Pakistan

Distance: 0 miles
Time on bikes: 0 hours

The bikes stay in the underground car park of the hotel today as we take a day off for some sightseeing around the city. We start with the Lahore Fort, built over 400 years ago and quite an impressive place to visit. Unfortunately the areas open to the public are only above ground, so there’s no opportunity to have a good look around the corridors and rooms which probably lie under the surface.

The tour was quite interesting though, and we had a great guide to show us around and also give us access to some areas which were out of bounds. This included an area undergoing restoration work where we can see the guys in the process of remaking the plaster decorations and decorating the walls with the same floral patterns that were originally displayed. They’ve left patches of the old decorations in some places to show how they’ve managed to reproduce the pattern.

Afterwards we go to the Badshahi Mosque which was completed in 1673. It is particularly notable as it has the largest mosque courtyard in the world and was also the largest mosque in the world until 1986 – a period of 313 years. It’s now the fifth largest mosque in the world, but can still hold an impressive 60,000 people at prayer time. We get shown around by our guide who points out the various different places in the mosque where the architecture produces some quite strange affects on vocals.

After the mosque, the next place to visit is the Jahangir Tomb which was completed in 1637 and is regarded as the finest ornament of beauty in Lahore and the second most magnificent Mughal edifice in the indo-Pakistan sub-continent, after the Taj Mahal. It was quite nice.

We’re then back in the tuk-tuk for a frantic run across town in rush hour traffic to be dropped off for a look around a Bazaar where we find the Wazir Khan Mosque. After seeing the huge, but busy, mosque earlier in the day, this feels much more natural and quite relaxing to be around. Maybe that was because of our journey to get there and the noise and commotion of the bazaar we’d just walked through.

We wander around the streets of the bazaar and as always these places are a fascinating insight. But it’s now getting quite late and we have an appointment this evening to meet up with the Pakistan Motorcycle Club. We get back in the tuk-tuk and get back to the hotel for a shower and a quick turn-around. We get a taxi to the house of Omer of the Pakistan Motorcycle Club. When we get there, we see Donato’s Harley parked next to another Harley and there’s also a CBR 600 RR. We’ve not seen any bikes like these for such a long time, so these guys must like their bikes.

We go inside and meet a few members of the club and are made to feel very welcome. Omer is a really nice guy and his attitude to facing a bit of adversity when riding his bike is a breath of fresh air. He’s planning to take his bike up the Babusar Pass in a few days time, despite us and several others telling him it’s completely impassable due to landslides and snow. This doesn’t deter him in the slightest and he assures us that he’s going up.

It was Omer that gave us the confidence to come down the Karakoram Highway as he was the only person that could feed us information about the road conditions in a manner that made us feel that it was passable. It was great to meet him and the rest of the guys.

Jour 152 – Vendredi 17 Septembre 2010. Lahore, Pakistan

Distance: 0 km – Temps a moto: 0 heures

Carl n’a pas passe une bonne, son estomac est un peu perturbe par le changement de température, nous en profitons donc pour faire une grasse matinée. Nous retrouvons ensuite Stefano avec qui nous allons au fort de Lahore en taxi. C’est un fort des années 1600, il est en assez mauvais état et quelques travaux de rénovations nous donnent une idée de son apparence d’origine. Un guide nous y montre les endroits intéressant en nous donnant de bonnes descriptions, mais il fait tellement chaud que j’ai du mal à suivre.

Il y a de nombreuses décorations faites de pierres semi précieuses, mais malheureusement une grande partie des pierres ont êtes volées. Les parties des plafonds qui sont faites de bois peints et de miroirs sont aussi très endommagées, ils sont aussi entrain d’être rénovés. A deux heures c’est l’heure de prière et le guide nous propose de nous retrouver après pour une visite de la mosquée, nous en profitons pour boire et manger un peu.

La mosquée Badshahi qui a été fondée par l’empereur Mughal d’Inde en 1673 et est l’une des plus grandes mosquées du monde, elle est faite de grès rose  et de marbre. Le guide nous y montre quelques petits secrets : de nombreux endroits ont des propriétés sonores étranges qui permettaient aux chants des prêtres d’être entendus dans les différentes parts de la mosquée. Ca n’est plus utile de nos jours car ils utilisent des micros, mais c’est drôle de les tester. C’est un lieu très paisible et agréable, et je suis surprise de pouvoir entrer, les femmes ne sont pas toujours acceptées dans les mosquées, elles n’y sont pas supposer y aller pour prier non plus, mais dans celle-ci il y a une tente réservée aux femmes pour la prière.

Le guide nous donne aussi des conseils sur les choses à voir dans la ville, il nous organise un ‘tuk-tuk’, un taxi local qui est une petite moto modifiée avec la place pour jusqu’à 8 personnes…enfin bon, 4 a l’aise et plus pour les locaux. On s’installe à l’arrière et c’est drôle de voir le trafic dans l’autre sens, c’est un traffic chaotique, mais qui semble bien marcher, les gens passent tout près les uns des autres et ne semblent pas se heurter. Notre premier arrêt est a la tombe de Jahangir qui est décédé en 1627 et ou un énorme domaine a été construit a son honneur, il y a de grands jardins bien entretenus et quelques gens s’y promènent.

Ensuite, nous reprenons le ‘tuk-tuk’ en direction du Bazar. On y entre par la porte du Dehli que est au nord, et c’est la foule, les magasins sont pleins de tissus de couleurs et d’objets de toutes sortes. Nous arrivons à la mosquée Masjid Wazir Khan, qui date de 1634. A peine entres, le bruit du bazar a disparu et tout est paisible, il y a quelques enfants curieux de notre présence et qui sont contents de pauser pour des photos. Cette mosquée a une beauté différente de l’autre, elle est moins bien entretenue, mais plus belle. Nous sommes bien contents que le guide nous l’ait conseillée. Nous ressortons dans le bazar et réussissons a en trouver la sortie avec un peu d’aide, puis nous reprenons un taxi pour retourner a l’hôtel pour nous y rafraichir avant de sortir pour aller retrouver Donato et Roberta chez Omi, quelqu’un qui nous a donne de bons conseils par internet pour notre traversée du Nord du Pakistan. C’est un plaisir de le rencontrer, et il a invite quelques amis de son club de motards. Nous passons une soiree agréable avec eux avant de rentrer à l’hôtel.