Altyn Arashan to Karakol, Kyrgyzstan

Distance: 0 miles
Time on bikes: 0 hours

We have a bit of a lie in this morning and have breakfast at about 8 am before setting off for another walk in the local area. This time we’re taking things a bit easier and the lake we’re heading to is only about two hours away, apparently.

We’re joined by Peter who’s also staying in the lodge and the walk is very pleasant. We take a different valley and the ascent is much more gradual than what we’d tackled the day before. The only problem we have is an over zealous dog belonging to one of the local farmers. He decides to try and fend us off with a bit of barking, but as we turn our back on him he decides to give Béné’s ankle a little nip. Thankfully it doesn’t go through the fabric of her trousers, but we’ll now carry a stick to keep any future dogs at bay. He soon disappeared when threatened by a boot.

We pass a family and check directions for the lake. They set us in the right direction and offer us some kumis. After about three hours we reach the lake and relax for about forty minutes before setting off back to the lodge. We’re aiming to get back for 2 pm so we can catch a 4×4 back down to Karakol.

We arrive as planned and enjoy a light lunch before getting into a Russian Jeep for the journey back down the track. Again, the terrain makes a jeep safari look like playschool. The cars that tackle this route seem to be put through unbelievable punishment, but seem to survive. The amusing part is that the driver gets out to uncouple the drive to the front wheels about 1 km into the 17 km descent. Apparently this saves fuel and wear on the transmission. He even cuts the power to the engine on long descents to save a bit more fuel. Well, we are only paying about £4 each for the 25 km journey back to Karakol.

When we get back to the hotel we’re shattered. We get our things from storage and get the hotel room sorted again. We then head out to check up on emails in the post office and have a gentle walk around town before returning to the hotel to get showered and then head out for something to eat.

Jour 115 – Mercredi 11 Aout 2010. Altyn Arashan, Kyrgyzstan

Distance: 0 miles – Temps a moto: 0 heures

C’est un demurrage au quart de tour: petit dejeuner a 7 heures après une bonne nuit de sommeil. Le petit dejeuner est une soupe a la viande, des crepes et du the. Puis après avoir salue les Hollandais qui redescendent sur Karakol nous partons en direction du lac Ala Kol, qui est a une quinzaine de kilometres. Le sentier est superbe est passé dans une foret de pins tres fins et hauts. Nous esperons ne pas avoir de problems a trouver le pont de la riviere, car la description de Valentin est tres vague. Nous avons de la chance et le trouvons facilement.Nous nous arretons au pont pour utiliser le filtre a eau que Carl a recu comme cadeau de depart de son travail. C’est tres rapide et en 5 minutes nous avons 1,5l d’eau.

Nous continuons a monter dans la foret et arrivons dans une grande vallee ou il y a des moutons, des vaches et des chevaux et qui est entouree de montagnes. Nous avons vraiment de la chance avec le temps et nous avons un grand ciel bleu. Apres une heure et demie nous nous arretons a nouveau pour filtrer de l’eau et les jeunes vaches sont tres interessees.

Nous ne sommes pas sur d’etre sur le bon sentier, mais nous savons que nous sommes dans la bonne direction: nous avions pris une photo de la carte sur laquelle nous pouvons zoomer, et nous avons le GPS a Carl qui nous sert de boussole.

Nous sommes ratrappes par un couple qui parle russe et qui n’est pas trop sur de la route non plus. Nous allons dans la meme direction et marchons un peu ensemble, mais ils sont tous les deux bien plus rapide que nous… ca fait plus d’un mois que nous n’avons pas fait de marche et nous le sentons! Ils nous dissent qu’elle est enceinte de 5 mois, quelle forme!

Nous sommes a 3200 metres et avons commence a 2600 metres, nous voyons le col que nous voulons passer et il est raide, Valentin nous avait dit qu’il serai difficile, mais maintenan que nous le voyons…il avait raison, ca ne va pas etre facile. Peu après le debut de la cote raide, l’autre couple decide de s’arreter, c’est trop dur pour la femme.

La derniere partie de la montee nous prends pres d’une heure et nous croisons les deux Japonaises et leur guide que nous avions vu la veille a Karakol, ils sont surprise que nous allions dans ce sens qui est bien plus dur que le leur. C’est un pierrier assez raide, mais les pierres sont petites, ca glisse un peu, mais a 4 pattes ca va.

Arrives au sommet la vue est fantastique: nous sommes a 3900 metres, ily a le superbe lac Ala Kol et les sommets enneiges et quelques glaciers. La montee nous a pris pres de 6 heures, il est 3 heures. Nous profitons de la vue et nous reposons pendant une heure avant de redescendre, nous decidons qu’il est trop tard pour descendre au lac. La descente est longue et nous arrivons epuises au refuge a 7h30. Nous n’avons envie que d’une chose c’est d’aller dans une des sources chaudes don’t Valentin nous avait parle. Peter qui vien du Coloradeet qui est au refuge nous montre ou c’est, mais c’est bien plus loin que nous ne pensions et après quelques minutes dans l’eau nous nous pressons de retourner au refuge pour manger et aller nous coucher. Nous sommes tous les deux bien plus fatigues que nous ne pensions et nous sommes contents de nous coucher.